Championnat de France à Luchon du 12 au 16 juillet 2021 par Jean L’Herbon de Lussats

Vive le «Clan Clém»!
Le «Clan Clém» emmené par la maman de Clémentine Kruk, Marie-Pierre Cottineau, et sa tante, Marie-Lise, est composé de dix personnes, ses parents, ses quatre grands-parents, sa tante, son cousin et sa petite soeur, et ce sont eux avec les leaders du club d’échecs de Clémentine, La Maison des Échecs de Toulouse-Lardenne, présidé par Françoise Cwiek et entraîné par Nicolas Sanchez qui ont organisé notre championnat 2021 dans une salle, le Pavillon Normand, dépendant du Casino de Bagnères-de-Luchon, charmante et antique station thermale des Pyrénées, à la frontière de l’Espagne. Il y faisait froid! Heureusement, Marie-Pierre nous avait avertis la veille de prendre quelques vêtements chauds que nous n’avons pas quittés pendant toute la semaine. Nous étions logés dans une résidence de la mutuelle Pro-BTP, «Les Balcons des Pyrénées», animée par le dynamique Stéphane d’Aillaud de Caseneuve et une équipe aux petits soins avec notre groupe de membres de l’AÉPA.
Comme nous n’étions pas très nombreux cette année à participer au championnat, notre Président, Bernard, avait demandé à Françoise et Marie-Pierre de faire jouer de jeunes joueurs de leur club jusqu’à concurrence de 1700 ÉLOS. Au final, il y avait deux fois plus de joueurs «non-aveugles» que de déficients visuels. Trente-six joueurs, dont une forte délégation des minots du club de Toulouse Lardenne, mais aussi les joueurs du club de Luchon, et des joueurs venant de tout le Sud-Ouest, du Tarn, des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées, du Lot, etc. Clémentine et moi en discutions sur la route du retour: elle avait rencontré cinq «non-aveugles» sur sept rondes et moi six… Le seul joueur DV que j’ai rencontré était notre Dédé qui avait brillamment remporté le championnat de France des mirauds en 2019 au Cap d’Agde, et qui avait gardé son titre plus de deux ans grâce au COVID!
Notre résidence, sur la commune de Saint-Mamet, était à dix minutes à pied de la salle de jeu: on longeait la petite rivière de la Pique jusqu’au petit pont qui rejoignait les jardins du Casino avec grotte et jet d’eau.
La salle était confortable et abritait les dix-huit tables du championnat, plus les quatre tables du tournoi des «forts», sans problème en respectant la «distanciation sociale» obligatoire! Nous devions y garder nos masques de protection, mais la discipline était souple sous la férule de notre arbitre canadien Stephen Boyd qui nous accompagne régulièrement. Le Président de la Ligue Occitanie, Pierre Leblic a gentiment participé à notre tournoi et a évoqué avec émotion le cinquième anniversaire de la disparition d’Adrien Hervais décédé le 15 juillet 2016 qui a si longtemps régné en maître sur notre championnat de France.
Au final, c’est Yann Thévenet qui a remporté le tournoi et fut sacré champion de France 2021. Olivier Deville, brillant second, fut distancé lors de la dernière ronde. Le jeune Théo finissait à la troisième place du championnat des déficients visuels, et Bernard Duthoit, qui arborait une magnifique barbe de Père Noël, remportait le trophée des moins de 1400 Élos. Théo Ambrosino était aussi vainqueur en catégorie «Jeunes» et Clémentine Kruk en «Féminine». Nicole Boudet remportait le «trophée du fair-play».
Cette année a participé à notre championnat Charles Valles, sourd-muet et aveugle heureux quand il s’est retrouvé au milieu des joueurs en participant à part entière à notre tournoi.
Les jeunes joueurs du Sud-Ouest étaient impressionnants; deux fratries en particulier, les Maziarz d’une part, et les Contie d’autre part, jeunes pousses prometteuses. Les organisateurs avaient prévu un second tournoi fermé en parallèle avec huit joueurs mieux classés afin que tout le monde trouve du plaisir à jouer au noble jeu. Chacun des huit joueurs rencontrait les sept autres en sept rondes. C’est le bordelais Didier Cazeaux qui a remporté ce tournoi.
Le mercredi 14 juillet, nous avons joyeusement participé à la Fête Nationale des français en regardant passer le Tour de France cycliste et après le bal organisé dans la résidence, en regardant le feu d’artifice tiré à 22h30 pour clôturer ce jour de fête. Laurent, le père de Clémentine, qui avait célébré le Tour en gravissant le Col du Portillon le matin, nous a vus dans le résumé télévisé de l’étape du Tour qui traversait Luchon…
Le jeudi soir, nous avons enfin pu tenir une Assemblée Générale Ordinaire dans la bibliothèque de la Résidence. Celle-ci a pu valablement se tenir et fut conclue par le résultat des élections au conseil d’administration qui a vu y entrer Régis Gerbaux, Pascal Pouteau et le québécois André Vincent.
Le vendredi après une joyeuse cérémonie de remise des Prix où chacun a reçu un souvenir de ce tournoi, nous avons piqueniqué dans le parc du Casino avant d’être reconduits qui à la gare, qui à l’aéroport…
Tous les membres du «Clan Clém» se sont relayés pour organiser les transferts depuis la gare ou l’aéroport. Les grands-parents de Clémentine, Lucien et Georgette Kruk qui étaient venus me chercher le lundi 11 juillet à l’aéroport de Blagnac, m’y ont ramené le vendredi après-midi. Déposé vers 17 heures, je pensais y retrouver nos amis belges, mais c’était sans compter sur les «accompagnateurs» de PMR qui dictent leur loi…
Quand on est handicapé, on a souvent l’impression d’être plus proche de l’objet «valise» que du sujet «voyageur»! Ils ont absolument voulu que je passe en zone d’embarquement alors que je leur demandais de n’y aller qu’une heure avant le départ, soit 20h30 puisque mon vol était à 21h30… C’est ainsi qu’ils m’ont fait passer le Controllix avec déshabillage en règle: ceinture, chaussures, etc. contrôle très zélé mais erratique puisqu’en me rhabillant ils ne me rendaient pas mon téléphone, et opposaient à mes demandes des réponses du genre: «Il doit être dans une de vos poches». Vous en avez déjà plusieurs! Mon Victor, mon Plextalk étaient des téléphones pour eux. Ils voulaient fouiller mes bagages pour le retrouver. J’ai dû élever la voix et être cassant et exigeant pour me faire respecter, ce qui est toujours regrettable et avec mon autre téléphone je me suis appelé… sept fois, jusqu’à ce qu’ils reçoivent un appel de l’étage en dessous: mon téléphone était parti dans une trappe avec mon panama sur un tapis roulant qui menait aux soutes… Va comprendre!
Rendez-vous à Biarritz, du 25 au 29 mai 2022 pour le prochain championnat de France de l’AÉPA!

Classement des membres de l'AÉPA.

–01 THEVENET Yann 1986 6-26 1933
–02 DEVILLE Olivier 1817 5-29,5 1718
–03 AMBROSINO Theo 1352 4,5-21,5 1592
–04 DUTHOIT Bernard 1379 3,5-17,5 1246
–05 SCHMEISSER Andre 1679 3-28 1357
–06 CLAUZEL Andre 1444 3-23 1328
–07 L’HERBON DE LUSSATS Jean 1273 3-22 1430
–08 SCHMEISSER Alexandre 1290 3-21,5 1295
–09 BUCHERIE Volcy 1336 2,5-23,5 1247
–10 TACCHINI Bruno 1285 2,5-20,5 1239
–11 KRUK Clémentine 1294 2-19,5 1242
–12 GERBAUX Regis 1073 2-19 1149
–13 LECLUYSE Koenraad 1200 2-18 1096
–14 BOUDET Nicole 1073 1,5-16,5 998

–15 VALLES Charles 1199 0,5-15 829

Laisser un commentaire

Dutch NL English EN French FR German DE Italian IT Portuguese PT Spanish ES