In Memoriam

Une coupe en plus pour la collection .....

In Memoriam
Adrien Hervais 

Nous présentons, nous, membres de l’AEPA, nos plus sincères condoléances à Monique et Alain, ses parents, face au drame qu’ils vivent aujourd’hui.
Adrien nous a donc quittés la nuit du 14 au 15 juillet 2016.
J’ai eu l’honneur d’apprendre à jouer aux échecs à Adrien alors qu’il était en CE2. Très vite il me battait sans avoir de jeu devant lui, et tout en répondant aux questions des jeux télévisés "des chiffres et des lettres", et à "questions pour un champion", sur son canapé, tout étant plié de rire! Il faisait alors des multiplications à 3 ou 4 chiffres par Nombre tout aussi compliqué, plus vite que quelqu’un avec une calculatrice.
Puis il passe directement en CM2 sans passer par la case CM1.
Lors des tournois inter-collèges que nous faisions le mercredi après-midi il s’avérait déjà un danger pour tous!
J’ai fait adhérer Adrien à L’AEPA en janvier 1988.
Il a joué en braille beaucoup de parties puisqu’il est arrivé à obtenir un score de 198 au classement du tournoi Marcel Saurel mais sans jamais le remporter.
Adrien finit deuxième en 1991 à Valence pour son premier championnat de France derrière André Schmeisser et devant Emile Cherpin.
Il va remporter son premier championnat en 1993, à L’UAG de Paris.
Il fera une pause dans sa participation au championnat de France pour achever ses études, et l’optension d’un DEA en droit public !
En tout il aura fini 12 fois premier du championnat de France, 3 fois deuxième et 3 fois troisième.
Il était depuis plusieurs années président du club d’échecs de Rouen où il organisait tous les ans un grand tournoi début décembre.
En 2012, il remporte le tournoi pour gens valides de Cannes.
Depuis fin 2012, il a mené un combat pour réussir à organiser le championnat d’Europe à Lyon, ainsi que le tournoi des Six Nations, tout cela en 2015 et avec un grand succès.
Adrien, malgré le différend qu’on a pu avoir à propos de cette tentative de double organisation était un grand copain. A Sète je lui ai présenté mes excuses ne croyant pas en sa réussite. Il a été très touché, m’a dit qu’il appréciait mes excuses.
En mai 2016, tu remportes le championnat de France à Sète avec 7 points sur 7 exprès pour narguer tes concurrents.
Tu étais attachant, sérieux dans tes engagements, tenace dans tes convictions tout en restant à l'écoute de chacun et respectueux de tous.
Adrien, tu resteras toujours dans nos mémoires, ainsi que ta force - malgré tes handicaps - pour combattre aussi bien dans la vie que sur l’échiquier, restera un exemple pour nous tous.

Fabrice BATH