L'AÉPA est en deuil, Patrick s'en est allé

Photo de Patrick
L'AÉPA est en deuil
Notre ami
Patrick LE MOY
s'en est allé ce 16 septembre.

Patrick s'en est allé... (par Philippe Delavalade)

Notre vieil ami Patrick Le Moy nous a quitté mi-septembre, moins d'une semaine après son 59e anniversaire ; il s'est éteint pendant son sommeil, vraisemblablement d'un problème cardiaque. Suivant ses désirs, il a été incinéré dans la simplicité et l'intimité le 23 septembre.

Adhérent depuis 1991, il a participé à tous nos championnats depuis 1992, devenant vice-champion de France en 2010. Il a également fait partie de l'équipe qui nous a représentés en Inde pour les olympiades pendant l'été 2012. Hors de l'AÉPA, il a beaucoup participé à la vie de son club et joué de nombreux opens, notamment dans sa Bretagne natale. Devant l'échiquier c'était un joueur de bon niveau, combatif et opiniâtre. Par exemple, en 1997, il était venu à béquilles après s'être rompu le tendon d'Achille ; fin 2011, pendant l'open du Mans, il avait fait une mauvaise chute dans un escalier, s'était ouvert le crâne et avait dû être recousu et pansé aux urgences mais le lendemain matin, il était à sa table pour disputer la ronde suivante et annulait contre un plus de 2 000 !

Son activité échiquéenne ne se limitait pas au jeu proprement dit. Il a été de nombreuses années administrateur de notre association, occupant principalement le poste de secrétaire. Il a également été président de « l'Échiquier briochin » ; depuis un an ou deux, avec un de ses amis du club de Saint-Brieuc, il animait régulièrement une activité « échecs » à la prison de la ville. Toutes ces activités prouvent, s'il en était besoin, sa disponibilité et son engagement pour la cause échiquéenne. Nul doute que sa pondération et son esprit de conciliation l'ont beaucoup aidé dans ces diverses tâches.

Mais Patrick était avant tout un ami pour bon nombre d'entre nous ; nous garderons de lui le souvenir de quelqu'un de chaleureux, de généreux et plein d'humour. J'ai beaucoup de mal à imaginer le prochain championnat de France sans sa présence amicale...

Au nom de l'AÉPA et en mon nom propre, je tiens à présenter à sa famille nos plus sincères condoléances.

ADIEU PATRICK, nous ne t'oublierons pas.

Témoignage d'Olivier Deville

Je garderai de Patrick le souvenir d'un joueur redoutable et très combatif, et d'un bon vivant. Aux Olympiades de 2012 en Inde, il était souvent le dernier de l'équipe à terminer sa partie, ce qui ne l'empêchait pas de partager ensuite une bonne bière avec nous.

Ses meilleures performances au Championnat de France des Aveugles furent une place de deuxième Français en 2010 (St-Germain au Mont d'Or) et deux troisièmes places en 2002 (St-Germain au Mont d'Or) et 2009 (Versailles).

L'Echiquier Briochin perd également un bénévole au dévouement incomparable.

Patrick sera vivement regretté dans son club comme à l'AÉPA.

Témoignage d'André Clauzel

Quelle tristesse, un personnage comme lui, un grand dévoué sympa, çà va faire un sacré vide.

Témoignage de Laurent Peignien

Perdre un ami est, cette fois encore, un moment bien difficile. Je préfère ici évoquer toutes les fois où j'ai eu le plaisir de retrouver Patrick à Montparnasse pour passer de bons moments et continuer ensemble le chemin vers un tournoi, un championnat ou une olympiade. Sa mémoire et son jugement faisaient de Patrick un joueur redoutable et un analyste acharné auprès de qui j'ai beaucoup appris. A nous tous, maintenant, de porter son souvenir et de le faire vivre dans nos cœœurs le plus longtemps possible.

Tags: